Pour comprendre la notion d’acceptation, souvent j’utilise la métaphore « Manger une pomme » (Caitlin Ferriter, 2013)

La métaphore Manger une pomme est vraiment parfaite  pour introduire le concept d’acceptation.

Cela peut également être utile dans les cas où un client lutte contre un changement de vie.  Par exemple, les enfants qui quittent la maison, le diagnostic d’une maladie chronique ou la retraite. Chaque fois que le client est fortement incité à comparer le passé avec l’état où sont les choses en sont maintenant.

L’acceptation, c’est comme manger une pomme.

Une des raisons de manger une pomme pourrait être parce que vous essayez de perdre du poids, alors vous essayez de rester à l’écart de ce qui est «mauvais» pour vous.
Ainsi, au lieu de votre collation habituelle de cupcake, vous vous dites que vous aurez une pomme.

Vous pouvez «choisir» une pomme, mais à quoi ressemblera la consommation de cette pomme?

À mesure que vous le mangez, vous commencez à le comparer au gâteau. À chaque bouchée, vous vous rendez compte que la pomme n’est pas aussi douce, fondante et aussi bonne que le cupcake.

Ensuite, quand vous avez fini, vous mangez quand même le cupcake ! C’est un comble non ?

Nous parlons ici d’une autre façon de manger une pomme :

Laisser la pomme être une pomme plutôt que d’en avoir besoin ou de vouloir que ce soit quelque chose qu’elle n’est pas…

Remarquer le croquant de chaque bouchée, le juteux et la douceur de cette pomme. Parce que c’est réellement une pomme et non un cupcake. N’est-ce pas ?

Bon appétit !

…….

Une petite vidéo humoristique pour illustrer cette métaphore.