J’avais 11 ans, je jouais avec mes amis dans les prairies environnantes. Le matin je ramassais des oeufs dans la ferme à côté. Le soir j’aidais à la traite des vaches. Je rapportais à la maison, le lait et les oeufs qui étaient mon salaire. Le week-end je pouvais monter sur Hector, le magnifique percheron, où je pouvais, accompagné de mes amis proches, me promener à la vitesse du pas d’un sénateur tout autour des champs d’à côté.

À cette époque, je vivais à Buxerolles, près de Limoges. Le village à côté était pittoresque et sentait bon la ferme. Le terrain de football n’était pas entouré de grille et nous jouions ensemble au ballon. Avec mon chien, je marchais à travers le bois de l’omelette, et quand il courait dans les feuilles mortes, je ne voyais plus que ces oreilles qui flottaient au-dessus des feuilles.

J’élevais dans des cartons humides des vers de terre, que je tentais de revendre à des pécheurs ou des jardiniers. Je chassais la vipère à l’occasion. C’était dangereux, et c’était grisant… Je me suis même fait mordre une fois… Et je suis encore là pour en parler aujourd’hui, car nous étions informés, et accompagnés par des adultes, au moins pendant notre apprentissage… Je jouais de l’harmonica le soir, et ma mère me demandait d’aller dans ma chambre pour jouer…

Puis j’ai grandi, et un jour j’ai quitté Limoges pour retourner à Marseille… Mais c’est une autre histoire…

J’avais 11 ans, et je ne connaissais pas smartphone, ni internet, ni Facebook, ni Snapchat… J’avais 11 ans, on était en 1969… Je regardais, je croyais que l’avenir était radieux et que tout était possible d’ailleurs j’attendais avec impatience cette fameuse nuit du 20 juillet, où j’ai pu rester jusqu’à 4 du matin… Entre mon père qui regardait d’un oeil distrait entre deux ronflements et ma mère qui dormait et que je réveillais régulièrement pour lui dire… « Tu as vu ? Tu as vu ? » Non elle n’avait rien vu, elle dormait… Mais me disait « oui, mon chéri, oui j’ai vu »… Neils Asmtrong marchait sur la lune, et moi je croyais que la science permettrait à l’humain d’être heureux !

Le progrès d’après moi devait nous apporter la paix et le bonheur… Et aujourd’hui… J’apprends qu’une fille de 11 ans est morte… Quand moi je courais dans la campagne… Elle est morte tuée par « ses tortionnaires de l’école »… Et hors de l’école puisque le fait d’avoir changé d’école n’a pas suffi…

Elle avait 11 ans ! Et le soir elle était harcelée sur les réseaux sociaux, et à l’école et dans la rue… Jamais de répit ! Les parents étaient « dépassés » … Vous croyez ? Personnellement je n’accuse pas les parents, je n’accuse pas la technologie, je n’accuse pas internet… Les réseaux sociaux sont interdits aux moins de 14 ans… mais qui vérifie ça ? Si ce n’est celui qui éduque ? Car il est tellement facile de tromper le système…

Hier j’écoutais sur France Inter une émission scientifique où l’intervenant expliquait que le manque de sommeil nuisait de manière extrêmement importante au développement du cerveau des jeunes. Remarquez que pour les moins jeunes c’est aussi dangereux, bien que différent…

Lorsque je discute avec des parents pour les informer de ces dangers… Souvent il me répondent « mais que voulez-vous que je fasse ? Il faut qu’ils soient comme les autres sinon, ils vont être marginalisés »…

Moi, je me demande ce qu’il vaut mieux…

  • La civilisation du poisson rouge pour les survivants, comme je le disais dans un précédent article, et maintenant, le suicide pour les autres…
  • Ou une vraie rupture le soir en rentrant à la maison… On éteint les portables des enfants qu’on met dans une boîte réservée à cet effet ! On garde les appels en cas d’urgence sur le téléphone des parents par exemple…

Personnellement… J’ai choisi… J’ai deux portables… Mon smartphone qui me permet d’avoir les paiements CB au cabinet par exemple… ou de gérer mon Doctolib… et Après le cabinet « Je coupe ! » et voilà mon téléphone… Regardez en haut… L’image … Et oui… Un Nokia 3310 … Et ça marche ! Vous pouvez me joindre… par téléphone… sauf je le l’éteins aussi… mais je reste le patron de qui j’accepte chez moi le soir… je ne réponds que si je veux 🙂

Elle avait 11 ans… « Le smartphone m’a tuer… » Et si vous y pensiez … Juste un peu… Vous voulez y réfléchir avec un professionnel ?