Ce soir je vais animer avec Charlène, une de mes anciennes élèves, un atelier sur le lâcher-prise. Et il se trouve qu’hier, tandis que je discutais comme chaque soir avec mon épouse, sur les réussites du jour et les projets du lendemain, sur la terrasse dans la chaleur du jour déclinant, elle me posa la question suivante : « Bien, que j’ai travaillé sur le sujet et que je connaisse un peu la réponse, que penses-tu d’écrire un article sur la différence entre le lâcher-prise et le laisser-aller ? »

Et nous y voilà !

Vous avez remarqué dans mes précédents articles sur le sujet que le perfectionniste est celui-ci qui souffre le plus du manque de lâcher-prise. Mais chaque jour produit son paquet de contre-arguments, tous aussi valables les uns que les autres.

Par exemple : « Et si je lâche-prise est-ce que cela ne va pas être du laisser-aller ? », « C’est contraire à une de mes valeurs qui est la persévérance. »

Et bien ce qui va faire la différence c’est … devinez un peu ? Bon ok, je ne vais pas faire durer le suspense ! Ce sont les valeurs qui vont faire la différence entre les deux !

Si vous n’êtes pas sûr de devoir lâcher prise. Vous pouvez vous poser des questions comme : « Et si je continue comme cela, est-ce que je vais me rapprocher de ce qui est vraiment important pour moi et qui dépend de moi ? »

Si la réponse est non pour une raison quelconque alors ralentissez, voire arrêtez-vous. Observez la réalité sans jugement,  avec vos 5 sens. Observez vos émotions, vos sentiments, vos sensations internes. Observez les pensées associées à ces sensations.

Que cela soit parce que vous n’en êtes pas sûr ou que cela ne dépend pas entièrement de vous, où que les valeurs pour lesquelles vous vous acharnez ne soient pas réellement les vôtres, mais simplement un « rail » de croyances, qui vous « obligent » à continuer comme cela…

Attention aux biais de la facilité, et de l’autocomplaisance… Pour faire ce point, il est nécessaire de réellement être « au présent » complètement. N’oubliez pas le piège du fonctionnement « automatique »…
Pas facile de faire cela ? Hein ? Vous avez raison, ce n’est pas si facile de devenir « humain ». Cela demande de l’entrainement ! Voilà pourquoi je suis heureux d’animer ce soir cet atelier qui intégrera des exercices de méditation de pleine conscience.

Alors, à ce soir… Et si vous commenciez à travailler réellement sur vos valeurs ? Mais est-ce important ? La réponse est dans la question !

Pour le fin voici les programme pour ce soir :

Le lâcher prise : pourquoi faire ?

  • Pour oser se dépasser
  • Pour développer la confiance en soi
  • Pour apprendre à pardonner
  • Pour sortir de la rumination
  • Pour lutter contre la déprime ou la dépression
  • Pour mieux communiquer
  • Pour vivre au quotidien ce qui est vraiment important pour nous
  • Ce qui nous permettra de nous rapprocher d’une vie pleine de sens !

Comment faire ?

  • Zone de confort v/s grandir
  • Zone d’influence v/s zone de contrainte
  • Passé/Futur/Présent : « Apprendre à sortir de sa boite crânienne »

Application au quotidien : Mise en oeuvre d’exercices basés sur la pleine conscience et ACT (thérapie d’acceptation et d’engagement)

Ce programme vous intéresse ? Indiquez le moi par mail et j’organiserai un autre atelier à la rentrée… Pour aujourd’hui c’est complet… Ah non il reste 2 places, mais ne le dites à personne car avec la chaleur on va dire que c’est complet… non ? LOL