Comment ACT peut aider contre l’incontinence ?


Triflexe ACTUne patiente, que j’appellerai ici Lucie, par souci de confidentialité, est venue me voir pour des problèmes d’incontinence de type « incontinence par impériosité ». Ce type d’incontinence est également appelée « vessie hyperactive », elle est généralement caractérisée par une envie extrêmement pressante et soudaine d’uriner, si bien qu’il peut parfois être impossible de se retenir jusqu’aux toilettes.

Bien entendu je lui ai demandé ce qu’elle avait fait pour régler cela avant de venir me voir. Sa réponse était édifiante pour moi : « J’ai vu mon médecin, qui m’a prescrit des séances avec un kiné, à l’aide d’une sonde à biofeedback ».

  • Alors qu’avez-vous fait ?
  • Quand j’ai vu la sonde, à me mettre dans le vagin j’ai refusé de faire cet acte, que je trouve dégradant, et très désagréable, seulement à l’imaginer ! Vous vous rendez compte ? Non, bien sûr car vous êtes un homme.
  • Effectivement vous avez bien raison, je suis un homme et je ne peux pas imaginer ce que c’est que de se mettre une sonde dans le vagin. Par contre je peux très bien comprendre que cela provoque en vous des pensées, et des émotions que vous trouviez désagréables. Et il me vient à ce moment-là, immédiatement, la pensée que vous avez réellement le droit d’avoir ce type de pensées. Et je rajouterai à cela que beaucoup de femmes peuvent penser comme vous. Savez-vous que 1 femme sur 3 de plus de 18 ans rencontre un problème de fuite urinaire au moins une fois dans sa vie, et que plus de la moitié de celles-ci ne font pas appel à un professionnel de santé.
  • Ah ? Bon ! Alors je ne suis pas seule dans ce cas… Que me conseillez-vous ?
  • Vous avez déjà vu votre médecin traitant et ne pouvez pas suivre sa prescription. Voulez-vous réellement que je vous donne une prescription ? Et dans ce cas qu’attendez-vous de moi ?
  • Oui, bien sûr ! Vous avez raison… Mais ne pensez-vous pas que l’hypnose peut m’aider ?
  • Oui j’ai l’idée que l’hypnose peut vous aider, et en même temps l’idée que l’hypnose ne remplacera pas les exercices de reprise en main de votre corps et le travail de musculation à faire avec un Kiné, même si cela est désagréable.
  • Que voulez-vous dire ?
  • Pensez-vous qu’avec l’hypnose on peut remplacer complètement l’utilisation de ses muscles pour assumer les actes quotidiens de la vie ? Que va-t-il se passer si vous restez assise sur une chaise pendant les 10 prochaines années et que vous ne marchez que dans votre tête grâce à l’hypnose ?
  • Non, bien sûr ! Si je n’utilise pas mes muscles, ils vont fondre comme neige au soleil ! C’est sûr… Donc vous pensez que je dois faire les séances avec le kiné ?
  • Je vous rappelle, comme vous l’avez vous-même dit au début de notre entretien, que je ne suis pas à votre place. Et ce que j’en pense réellement c’est que vous êtes tout à fait capable de prendre vos décisions par vous même. La question à se poser pour aller plus loin est : « Pour quoi faire, est-ce que je veux régler ce problème ? Qu’est-ce qui est important pour moi dans cette affaire ? Est-ce que je peux faire des choses qui me semblent désagréables pour aller vers une vie pleine de sens pour moi ? Ou est-ce je préfère éviter les évènements désagréables, même si cela doit atrophier mes muscles, me mettre en dépendance à terme d’une couche urinaire ?
  • Ah oui… Bien sûr… (silence)… Bien sûr que je veux reprendre mon indépendance ! Bien sûr que je veux vivre une vie libre et pleine de sens ! je ne suis pas encore grabataire ! Je vais aller voir le kiné et faire ce qu’il y a à faire et si ça ne marche pas je reviens vous voir. D’accord ?
  • Cela vous convient ?
  • Oui ! C’est ce que je vais faire…

J’ai revu Lucie quelques mois plus tard. Elle a lu, mon blog… Elle voulait se faire accompagner pour un autre sujet… Et elle m’a dit la chose suivante :

« Le première fois que je vous ai rencontré, j’ai d’abord cru que vous ne vouliez pas m’accompagner, puis j’ai compris que j’éviter la souffrance et j’ai posé des actions engagées vers mes valeurs… En fait ce jour-là, vous avez utilisé ACT, non ? En tout cas ça a été efficace ! Aujourd’hui j’ai réglé mon problème d’incontinence. Et je voudrais bien maitriser cette technique, vous pouvez m’aider ? « 

D’après vous, qu’est-ce que j’ai fait ? Est-ce que je ne voulais pas aider Lucie ? Juste un rappel pour ceux qui me connaissent… Ici nous avons utilisé rapidement le triflexe ACT…

ETRE PRESENT – S’OUVRIR – FAIRE CE QUI IMPORTE



Catégories :ACT, Coaching, Formation, Groupes thérapeutiques, Méditation en pleine conscience

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :