Apprendre à accepter ? Pas si facile !


papier-pocheLorsque je parle avec mes patients, ou mes clients, du mot « acceptation » très souvent j’entends une confusion qui est latente entre accepter une expérience pénible et tolérer, se résigner, aimer cela, rechercher cela, voire s’en accommoder…

Pas facile de comprendre l’acceptation quand on n’a pas vécu l’acceptation « correcte ». Le plus simple pour expliquer l’acceptation est de le vivre physiquement ! Une métaphore physique est plus efficace qu’une métaphore verbale.

Vous voulez tester ? Si vous en voulez pas ne lisez pas la fin de cet article. Vous gagnerez du temps. Nous aborderons la prochaine fois les freins à l’acceptation, si vous préférez attendez le prochain article. Bonne journée.

Vous êtes encore là ? Vous voulez lire la suite ?

Bienvenue sur mon blog !

Voici la procédure à suivre :

  1. Asseyez-vous.
  2. Prenez une feuille de papier.
  3. Imaginez que cette feuille de papier est votre émotion désagréable, ou votre expérience pénible.
  4. Tenez-la fermement des deux mains.
  5. Poussez là le plus loin possible. Aussi loin que vous pouvez.
  6. Vous pouvez encore pousser plus loin en tendant les bras et vous penchant en avant ? Alors, faites-le !

Ce que vous faites c’est ce que notre culture nous a appris… Éloigner le plus loin possible les émotions négatives…

C’est fatigant ? C’est gênant ? Imaginez que vous vouliez lire un livre… Pas facile dans cette position avec les mains occupées, hein ? Vous voulez avoir une conversation ? Pas facile, on plus… Vous ne pouvez pas faire des choses qui pourtant sont importantes pour vous, comme, comme conduire, ou faire la cuisine.

Maintenant, posez le papier sur vos genoux… remarquez comme c’est moins fatigant… Votre émotion n’a pas disparu… Le papier est là sur vos genoux ! Et pourtant vous pouvez maintenant lire un livre, converser…

Vous pouvez même mettre le papier dans votre poche si vous faites de la place dans votre poche pour celui-ci et alors… Vous pouvez reprendre vos activités importantes… Même conduire si vous le désirez !

Le papier est là. Il est toujours avec vous, mais ne vous gêne plus !

Peut-être vous dites-vous : « Et si je le jetais ? », mais cela vous avez déjà essayé maintes fois ! Et cela ne fonctionne pas ! Lisez l’article précédent sur le sujet du contrôle …. Ou les articles sur le désespoir créatif… Vous savez que cela n’est pas possible ! Plus vous luttez et plus cela est difficile !

Vous voulez apprendre à faire de la place dans vos poches, dans votre vie ? Vous voulez apprendre à accepter ?

Parlons-en…

 

 

Publicités


Catégories :ACT, Bonheur, Coaching, Groupes thérapeutiques

Tags:, , , , ,

3 réponses

  1. Merci pour cette métaphore physique, qui me souffle l’idée de la métaphore de « courrier ».
    Pour moi je considère que les émotions nous envahissent comme du courrier où il y a du positif comme une invitation, carte postale, avis de mandat postal. .. et où il y a également du négatif comme un avis d’imposition, de coupure d’électricité … Devant ces stimulus, j’ai le choix soit d’ouvrir ce courrier et prendre connaissance exactement de son contenu, soit reporter cette action à un moment où je serai en mesure de supporter la nouvelle qu’elle qu’en soit la nature.

Rétroliens

  1. Puis-je contrôler mes pensées ? – Thérapies brèves, coaching et formation du coach en Val d'Oise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :