Comment motiver qui ne l’est pas ? (5/10)


courses-de-haieDéjà la moitié des articles consacrés à ce sujet. Aujourd’hui je vais un peu changer de perspective. Oui, dans mes précédents articles et dans mon discours en général, je dis souvent au lieu de regarder les problèmes concentrons nous sur nos forces, et nos talents, puis passons aux aspirations et enfin mettons résolument en oeuvre nos premiers pas. (Méthode SOAR VS SWOT). Je ne vais pas réellement revenir en arrière ici. Je ne vais pas regarder les problèmes, mais uniquement les blocages potentiels. Car nous voulons éveiller la motivation. Et donc nous allons, éviter de souffler trop fort pour ne pas éteindre la flamme vacillante, mais nous allons aider notre patient à entretenir cette motivation en restant dans l’action..

Stratégie 5 : ANTICIPER LES OBSTACLES.

Quand un patient se fixe un but, il est souvent utile de poser la question suivante : »Qu’est-ce qui pourrait faire obstacle à ce but ? »

Et comme cela nous pouvons planifier les moyens de contourner les obstacles une fois identifiés.

Exemples :

  • Y a-t-il des personnes près de vous, dont l’avis vous importe et qui pourraient faire obstacle à votre but ? Si oui, nous pourrions travailler sur « savoir présenter ses buts avec assertivité ».
  • Imaginons que l’aspect financier soit un obstacle, nous pourrions commencer par travailler sur l’objectif d’avoir les fonds nécessaires ou de reformuler un objectif où l’argent ne serait pas un problème.
  • Souvent l’obstacle est une question de temps. Dans ce cas, nous pouvons demander « Seriez-vous prêt à libérer du temps pour cette nouvelle activité, suffisamment d’énergie pour celle-ci  et donc d’en faire moins sur les autres domaines ?

Si l’obstacle est incontournable et que l’objectif est donc impossible à atteindre dans le contexte. Il nous faut travailler avec notre patient sur acceptation de la situation, et non la résignation, dans le contexte, et l’aider à définir un nouvel objectif, pour qu’il reste dans l’action engagée vers ses valeurs.

Nous devons travailler sur acceptation/défusion/valeurs/actions engagées.

 



Catégories :ACT, Bonheur, Coaching, Formation, formation de coach, Groupes thérapeutiques, Méditation en pleine conscience, Psychologie positive

Tags:, , , , , , ,

5 réponses

  1. Oui effectivement l’anticipation sur les obstacles permet de les identifier afin d’en prendre compte avant et lors de la mise en œuvre des actions relatives à la réalisation des objectifs, d’où la diminue de l’ampleur de ces obstacles et le renforcement de l’attachement aux opportunités inhérentes aux objectifs.

    • Merci, El Houssaine, pour ton commentaire et pour tout ce que tu apportes par ta présence sur ce blog.
      Effectivement la mise en action de notre patient (ou client) va aller dans le sens de la mise à jour de opportunités.
      Pas d’action = Pas d’opportunité.

  2. Anticiper devient une nécessité, n’est-ce pas…

    • Anticiper à toujours été une nécessité. C’est ce qui a permis à l’humanité de ne pas mourir. Ce qui ne l’est pas c’est de rester en permanence dans l’avenir car l’action est toujours au présent. Et c’est ce qui permet à l’humanité de rester humaine. 🙂

Rétroliens

  1. Comment motiver qui ne l’est pas ? (6/10) – Thérapies brèves et Coaching en Val d'Oise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :