CH-BaiserLa France est en deuil.
Certains de nos amis sont morts
Je suis Charlie… Je suis triste et je suis en colère.

Je ne fais pas l’amalgame entre ces tueurs et tous mes amis musulmans, chrétiens et juifs…

Je suis avant tout humain, un humain qui recherche dans la Laïcité le bien-vivre ensemble ! Bien vivre ensemble, c’est TOUS ensemble !

​Je pleure depuis avant-hier à 17:00 ​heure où j’ai appris la nouvelle de cet horrible attentat. J’en appelle à l’humanité de chacun, vivons ensemble…

​Tout le monde à le droit de vivre même ceux qui expriment des idées qui nous emmerdent !​ ​Ils maniaient un humour qui quelquefois ​m’a fait rire « jaune » quand ils se moquaient des handicapés ou de certaines religions. Mais tous ils maniaient le crayon, et le dessin. D’accord ou pas avec eux… Je les aimais. Et comme le disait avant-hier l’Imam de Drancy « On lutte contre le dessin par le dessin, par la haine ! »

J’aimais particulièrement, Cabu que je connaissais et avec qui j’ai partagé des moments de rire autour du feu le soir, en regardant ses dessins. ​Je suis triste et je suis en colère.

  • Oui je sais que la tristesse m’envoie le message suivant : « J’ai un deuil à faire ». Je vais le faire, car le deuil est un processus psychologique d’ajustement à une perte ou un arrachement. Ma jeunesse est morte, Récré A2 (émission de télé de mes jeunes enfants avec Cabu) est morte, et le professeur Choron doit se retourner dans sa tombe. Maintenant que Cabu, va lui foutre le bordel dans le paradis. Mais aujourd’hui je pleure.
  • Oui je sais la colère m’envoie le message suivant : »une de mes valeurs a été violée par quelque chose ou quelqu’un dans mon environnement »

Les valeurs fondamentales qui me dirigent ?

  • La liberté !
  • Le vivre ensemble, la Laïcité c’est-à-dire le refus du dogme et la liberté pour chacun de croire ou de ne pas croire à une vérité révélée de son choix.

Voilà les valeurs qui me construisent aujourd’hui et ces valeurs son bafouée par les terroristes et les intégristes de tout poil. Que ce soit ceux qui veulent m’empêcher de vivre, au nom de leur religion.

J’aime et j’accepte que chacun puisse être religieux. J’aime la religion chrétienne, j’aime l’islam, j’aime le Zen, j’aime le bouddhisme, j’aime toutes les religions qui aident les hommes à supporter leur vie pour aller vers un salut que toutes elles promettent. Ces religions donnent à chacun un sens à leur vie sur terre.

Et j’ai le droit de me moquer de toutes les religions ! Car je vis dans un pays laïc où le délit de blasphème n’existe pas ! Je peux et j’ai le droit de blasphémer en France ! Et je suis un mécréant et un apostat, puisque j’ai abandonné, la religion catholique dans laquelle j’ai été élevé, et aujourd’hui je suis sans aucune religion ! Bien sûr quand je vais dans un pays autre, où la loi est différente, je respecte leurs lois où je n’y vais pas car je ne suis pas un activiste, révolutionnaire.

Dans certains pays je serai mort, et je suis Français. Quelle chance, hein ? Et aujourd’hui certains voudraient nous retirer cette liberté ? Qui voudrait nous retirer cela ? Les intégristes, les extrémistes de tout poil ! Et je n’aime pas l’intégrisme qui masque souvent un objectif mafieux. Le terrorisme qui veut que TOUS les hommes à la pensée unique. Les gens qui se drapent dans une religion pour se donner une respectabilité !

Les musulmans ne sont pas des terroristes ! Le terrorisme n’est pas l’Islam. Les catholiques ne sont pas des réactionnaires. Le fascisme n’est pas la religion Les Juifs ne sont pas des radins, banquiers qui dirigent le monde ! Arrêtons les amalgames.

Ne tombons pas dans leur piège. Ce n’est pas une guerre de civilisation, c’est une mascarade de gangsters qui veulent dominer le monde par la drogue et l’argent des enlèvements mafieux.

Ne soyons pas dupes. Aujourd’hui JE SUIS CHARLIE, je l’étais hier et je le resterai jusqu’à ma mort.

Vous, je vous aime et je serai dimanche à la manifestation républicaine. J’y serai avec mon épouse et avec mes amis. Mais j’y serai aussi avec tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté.

J’y ajouterai un message personnel :

« Comme nous n’avons pas été présentés, je ne sais où vous écrire, donc je le fais ici, en espérant qu’on vous fera suivre.

Madame Le Pen, si vous voulez participer au rassemblement de dimanche, je pense que personne n’y trouvera à redire. À part, bien sûr, les intolérants, mais comme la plupart sont dans vos rangs, rien à craindre.

Au cas où vous ne seriez pas bien reçue, je pense que nous serions nombreux à soutenir votre positionnement. Sauf si vous utilisez l’affaire pour vous faire mousser, bien sûr.  

Cela vaut d’ailleurs pour tout le monde.  Mesdames et messieurs les politiques, effacez-vous devant l’horreur, s’il vous plaît. »

La laïcité appartient à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté et en ce qui me concerne :

J’ai pour principe la tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même.
Je proclame haut et fort, le principe de laïcité, considéré pour ma part comme l’opposition à toutes les aliénations et notamment à toute influence dogmatique.
Je me réfère à la liberté absolue de conscience, c’est-à-dire le droit pour chaque humain de croire à une vérité révélée de son choix ou de ne pas croire.
Ma devise est : Liberté, égalité, Fraternité.

Et c’est pour cela que je défendrai les valeurs de liberté d’expression. Je rends hommage à tous les martyres morts pour cette liberté, tous les journalistes assassinés par les dictatures et le terrorisme. En particulier pour mes héros : (dans l’ordre alphabétique)

  • Frédéric Boisseau, 42 ans, agent de maintenance de la société Sodexo.
  • Frédéric Boisseau, 42 ans, agent de maintenance de la société Sodexo.
  • Franck Brinsolaro, 49 ans. Brigadier, était chargé de la protection de Charb.
  • Jean Cabut, dit « Cabu », 76 ans – Dessinateur
  • Elsa Cayat, 54 ans – Psychiatre et psychanalyste
  • Stéphane Charbonnier, dit « Charb », 47 ans – Dessinateur
  • Philippe Honoré, dit « Honoré », 73 ans – Dessinateur
  • Bernard Maris, « Oncle Bernard », 68 ans – Économiste
  • Ahmed Merabet, 42 ans, policier du commissariat du XIe arrondissement de Paris.
  • Mustapha Ourrad – Correcteur
  • Michel Renaud, il était invité du journal et participait à la conférence de rédaction.
  • Bernard Verlhac, dit « Tignous », 57 ans – Dessinateur
  • Georges Wolinski, dit « Wolinski », 80 ans – Dessinateur

Je terminerai pas la phrase de Charb : « Je préfère mourir debout, que de vivre à genoux«