Il marchait avec une ânesse qui s’appelait Modestine.


IMG_6820

Sur le chemin de Stevenson (Lozère)

Vous connaissez le chemin de Stevenson ?

C’est un chemin qui traverse le Massif Central (France) et qui part de Monastier-sur-Gazelle (Haute Loire) et qui termine 220 Km plus loin à Saint-Jean-du-Gard. Robert Louis Stevenson, l’a parcouru en 12 jours avec une ânesse qui s’appelait Modestine. Personnellement je l’ai parcouru avec quelqu’un de modeste mais qui ne pouvait-être bâtée et qui est très chère à mon coeur puisque c’est mon épouse. J’ai beaucoup plus de chance que Stevenson et j’en suis heureux.

Marcher est une activité qui me ressource régulièrement et je dois dire que les 30 minutes quotidienne de marche sur les hauts de mon village me font le plus grand bien chaque jour. En marchant je réfléchis. Je réfléchis à ma vie. Au points de changement de cap, aux aventures que j’ai vécues, aux gens que j’ai rencontrés, aux ânes que j’ai croisés et cela me remplit de joie et de bonheur.

Ce matin, je regardais Paris en marchant et je me suis arrêté pour profiter de l’instant qui passait, en écoutant « Somewhere over the rainbow » chanté par Ella Fitzgerald… La Tour Eiffel, Les tours de la Défense dans le lointain et cette musique sous le ciel chargé de nuages, et ce fut un moment inoubliable !

Je suis heureux de pouvoir partager cela avec vous. Alors, c’est quoi le bonheur ? Et surtout comment être heureux ?

Robert Louis Stevenson a composé 12 règles et ce qui est remarquable c’est que ces règles, composées au cours du 19ème siècle, s’appliquent encore aujourd’hui :

  1. Décide d’être heureux. Apprends à trouver du plaisir dans les choses simples.
  2. Tire le meilleur parti possible de tes situations. Nul ne possède tout et tout le monde a une certaine tristesse mêlée aux plaisirs de la vie. Le secret consiste à rire plus qu’on ne pleure.
  3. Sois indulgent avec toi-même. Ne te prends pas trop au sérieux. Et ne crois pas que tu dois être protégé des malheurs qui frappent les autres.
  4. Ne te soucie pas des critiques. Tu ne peux plaire à tout le monde.
  5. Fixe tes propres normes et tes propres buts. Sois toi-même et explore tes propres limites.
  6. Fais ce que tu aimes faire, mais sans t’endetter.
  7. Ne cherche pas les ennuis. Les fardeaux imaginaires sont plus lourds à porter que les vrais.
  8. Débarasse-toi de tes rancoeurs. La haine, l’envie et la colère te rongeront de l’intérieur.
  9. Multiplie tes intérêts. Si tu ne peux voyager, parcours le monde par tes lectures.
  10. Ne te laisse pas terrasser par les regrets. Surmonte tes tristesses et tes erreurs et ne conserve que les leçons utiles qu’elles t’ont apprises.
  11. Fais ce que tu peux pour les gens moins fortunés que toi.
  12. Tiens-toi occupé. Quiconque est très occupé n’a pas le temps d’être malheureux.

Ben, tiens donc ? On peut décider d’être heureux ? OUI… Alors qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?

Publicités


Catégories :Appreciative Inquiry, Bonheur, Coaching, Psychologie positive

Tags:, , , , ,

1 réponse

  1. bonjour Pierre ! c’est magnifique et tu décris très bien ce que je vis aussi.. Me réjouissant beaucoup en ouvrant les yeux ..! dégustant tous les « petits » bonheurs… En partageant de mon mieux.. En cherchant à devenir meilleure … ( et non pas « mieux »;) ) Merci beaucoup ! grosses bises à vous deux et savourez, comme vous le faites si bien, le bonheur d’être ensemble, et heureux ! ;))))

    Christine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :