6a00d834209e6353ef016761464be0970bComme souvent le samedi matin, je m’arrête pour écouter une émission de France Inter que je trouve des plus intéressantes : « Sur les épaules de Darwin » par jean-Claude Ameisen.

Je vais ici vous mettre un petit extrait de l’émission du 28/01/2012 qui présente une étude faite sur les « Song Sparrow » (Voir Photo) et je vous conseille bien entendu de vous abonner au Podcast de l’émission sur le site de France Inter ou en passant par ITunes.

Conséquences de la peur

Si vous avez pris le temps d’écouter cette extrait vous avez pu constater que cette étude est relativement claire quant au conséquences de l’entretien de la peur sur une population d’oiseaux donnée. Ce serait intéressant de vérfifier cette étude sur les humains, non ?

Quel est le prix à payer pour la peur que certains entretiennent à loisir pour « diriger » et « manipuler » les populations humaines ? Quelles est la volonté de ces « effrayeurs permanents »  et quelle est la conséquence de cela sur nos enfants ?

Entretenir la peur de l’avenir en laissant croire que nous ne pouvons pas agir sur l’avenir. N’est-ce pas entretenir un « cheptel » d’humain dans l’asservissement à la peur, pour pouvoir mieux les contrôler ?

Bien entendu ce ne sont que des questions en l’air mais si vous voulez-bien posons nous d’autres questions en corollaire pour vérifier si c’est possible le bien fondé de ma question initiale.

  • Quand chez les religieux, on entretient la peur de l’enfer auprès des populations qui pourraient ne pas croire ? A qui est-ce que cela profite ?
  • Quand chez les athées, on entretient la peur de la religion de l’autre parce que les pratiques seraient incompatible avec sa vie personnelle. (Ce qui est vraie chez certains religieux aussi d’ailleurs ! LOL) A qui est-ce que cela profite ?
  • Quand on laisse croire que la crise est une fatalité et que nous ne pouvons rien y faire, à qui, profite cela ?
  • Quand on indique que les maladies comme le sida progresse en Afrique et que l’on ne peut rien y faire, à qui profite cela ?
  • Quand on indique que le climat se réchauffe et que nous allons vers une catastrophe et que l’on ne peut rien y faire, à qui profite cela ?
  • Quand on indique que la science nous envoie vers la destruction de l’homme… A qui profite cela ?
  • Quand on indique que le coaching est la porte ouverte aux sectes de tout poils sans préciser plus avant les risques, en indiquant que cela est normal puisqu’il s’agit de développement personnel et que ça a toujours été comme cela… A qui profite cela ?

Je peux citer d’autres peurs entrenues : la peur de la liberté, la peur des agressions, la peur de la différence, la peur de la crise, la peur du changement (on sait ce qu’on a mais…), etc…

Cette liste n’est limitative 🙁

Je poserai toujours la même question d’abord : « A qui profite le fait d’entretenir cette peur ? » Les dangers existent, et la peur n’évite pas le danger. Connaître les dangers ne signifie pas entretenir la peur.

Quand nous regardons nos peurs en face, nous pouvons faire preuve de courage.

Je rappellerai la phrase de Marc Aurèle à ce sujet : « Donnez moi la force de supporter ce qui ne dépend pas de moi, le courage de changer ce qui dépend de moi et la sagesse de faire la différence entre les deux » et je terminerai encore par une question :

« Que voulez-vous vraiment ? Etre guidé par vos peurs ou choisir la voie de l’amour ? ce n’est qu’une question de volonté initale et ensuite…. De courage ! Le doute n’est pas la peur. Douter oui … Mais avancer !

Le prix à payer pour la peur n’apparaît pas toujours immédiatement, alors que le prix du courage apparaît tout de suite…. C’est là que le bât blesse. 😉

Alors le premier pas vers le courage, ce sera quoi pour vous ?