6a00d834209e6353ef015432cf503c970cVous avez certainement entendu parler une fois dans votre vie des détecteurs de mensonge, sorte de machine qui détecterait par des mesures de votre tension, battement cardiaque, électro-encéphalogramme, etc… Si vous dites ou non, la vérité.

Les travaux de Palo Alto ont débouché sur des technique dont la PNL (Programmation Neuro Linguistique) où l’on se « synchronise » ce qui permet de savoir un certains nombre de choses sur les affirmations de la personne qui parle.

Les travaux de Paul Ekman qui tente lui aussi de trouver l’universalité des expressions du visage en faisant abstraction de la culture, ce que reprend la synergologie qui se veut une technique qui fait la démonstration de… Etc…

Alors cette théorie pourrait nous amener à penser que ce que nous exprimons par nos micro expressions seraient plus « authentique » que ce que vous dirions. Ce qui reviendrai encore a affirmer que l’intention cachée prime sur l’action réelle.

Et je remarque que beaucoup de coach aujourd’hui s’y intéressent suite à des séries comme « Lie to me » et autres « Mentalist »

6a00d834209e6353ef015432cf50db970cJe ne veux pas ici faire de polémique sur le bien fondé des hypothèse de base que posent la synergologie comme l’universalité des micros mouvements en fonction du stimulus extérieur reçu (ou intérieur d’ailleurs) avec lesquels je ne suis pas d’accord simplement parce que je pense que les réactions que nous avons sont aussi fonction de l’expérience acquise et des divers éléments de notre vie. Et je n’en veux pour preuve que les reflex qui ne passent même pas par le cerveau et qui pourtant s’éduquent, par exemple, dans les arts martiaux.

Cette hypothèse, sur l’universalité des micro-mouvements, laisserait entendre que l’humain est stable toute sa vie, et quelque soit son age et sa culture, dans sa construction d’humain et qu’il ne peut pas évoluer ? Que que penser des personnes comme moi qui sont dites « handicapées » ?

Quel intérêt en coaching ?

A partir du moment où tout est figé dans le marbre et que tout est écrit… A quoi sert d’accompagner le changement puisque celui-ci est universel et qu’il ne dépend pas de nous ?

Parce que je me gratte le nez, je suis un menteur ? Pierre arrête de boire, ton nez te grattera moins ! Et puis attention un grattement n’est pas une caresse !  Ça vous grattouille ou ça vous chatouille ? Alors c’est le foie ! Mettre des gens dans des boites pour mieux les comprendre (ou les manipuler ?)

Pour coacher les gens a-t-on besoin de les mettre dans des boites, de faire des tests, d’interpréter leur énnéatypes, ou autre joyeusetés.

Si je comprends l’intérêt de l’énnéagramme par exemple pour SON propre développent personnel, ou des tests de connaissance de soi pour se permettre de choisir de changer. Autant l’interprétation des micro-mouvements ne me semble pas être une voie de développement personnel, sauf à devenir flic ? Pour vous observer, vous vous déplacez avec un miroir, vous ?

Et de savoir (ou de penser savoir que ma femme peut éventuellement avoir une nostalgie de sa vie dans son premier couple, est-ce que cela changera le fait qu’elle est bien avec moi aujourd’hui et qu’elle m’aime ? De savoir qu’elle pense à son premier mari m’apporte-t-il plus de confort ?

L’authenticité ? Pourquoi faire ? Se faire du mal inutilement… Car l’important est ailleurs.

  • Savoir est un stade
  • Connaître c’est intégrer le savoir
  • La sagesse c’est de mettre sa connaissance en action….

L’important est bien là. L’action qui résulte de la connaissance est la seule chose qui compte car elle permet la réalisation de soi. Ma femme a choisi de vivre avec moi et elle a le droit a son intimité… Je la laisse se gratter le nez à loisir ! 🙂 Je pense que dans certains cas, par exemple les cas qui relèvent de la police judiciaire, les techniques de recherche de la vérité, sont utiles et doivent être manipulés non pas comme des vérités mais simplement des hypothèses de travail à vérifier. Je pense aussi que ces techniques sont plutôt contre productives en coaching, et d’ailleurs les aveugles ne peuvent pas les utiliser et pourtant ils sont des coachs quelquefois admirables ! Et que dire du coaching au téléphone ?

Pourquoi non ?

  • Le client se sent épié et donc n’a plus sa spontanéité.
  • Il perd donc sa créativité car l’imaginaire c’est le mensonge.
  • C’est la porte ouverte à toutes les projections

N’oublions pas que le coaching génère l’action et que cela … c’est vérifiable !