La cigarette et le temps de travail


6a00d834209e6353ef01538ed63924970bIl existe la journée mondiale sans tabac, organisée par l’OMS.

Il y a quelque temps, j’ai entendu à la radio qu’une personne avait porté plainte pour avoir été refusée à l’embauche à cause de la cigarette. En effet elle sentait la cigarette…. Sans vouloir polémiquer que de quelque manière que ce soit sur ce cas d’école, je me suis posé hier des questions au sujet du temps de travail et de la cigarette.

En effet pendant la journée je suis passé devant un bâtiment où sur le trottoir discutaient des fumeurs… Et je me suis rappelé la folle époque où je fumais, et où, la cigarette n’était pas interdite dans les locaux. Je fumais un paquet et demi, voire deux paquets, par jour, à cette époque. Soit une cigarette par heure pendant les heures de travail.

Une simple projection dans le temps à ce rythme, donne le calcul suivant pour un cadre qui travaille entre 7 heures et 9 heures par jours avec une moyenne de 8 heures.

A raison de 10 minutes par cigarette, temps de déplacement compris, pour sortir du bâtiment, et je suis gentil dans certains cas ce serait plus près de 15 minutes dans les tours de la Défense.

Calcul : 8 (1 cigarette/heures) X 10 (minutes) = 80 minutes soit 1 heure 20 d’absence à son poste et avec 15 minutes cela donnerait 2 heures d’absence !

C’est énorme, et cela peut poser question. En effet, même si dans certains travaux cela n’est pas très pénalisant par exemple le travail de commercial qui peut continuer à téléphoner avec son portable. Dans le cas d’un cadre administratif ? Qui répond à son poste ?

J’en ai parlé avec des cadres qui ont ce genre de collègues dans le collaborateurs et ils me répondent… C’est insupportable, mais que faire ? On ne va pas flicquer tout le monde non ? Pas facile pour eux, hein ? Et vous, si vous étiez gérant d’entreprise que feriez-vous ?

Et vous fumeur, et si vous vous faisiez aider pour arréter ? Mais en avez-vous envie ?



Catégories :Actualité, Coaching social, Handicap

Tags:,

2 réponses

  1. les pires intolérants sont ceux qui ont enfumé leur entourage durant des années. J’ai arrêté il y a exactement 30 ans et si effectivement je n’apprécie pas la fumée excessive dans les lieux clos, je ne partirai pas en guerre contre les fumeurs de rue ou de plage !
    Par contre je sortirai bien la Kalachnikoff contre les papas et mamans de toutous chieurs sur les trottoirs. On ne peut plus se balader le nez en l’air, que ce soit dans les villes (ah!Paris!) ou alors fo acheter sa clopinette http://www.clopinette.fr ou même sur les sentiers côtiers de Bretagne par exemple (cf Le Croisic).

  2. Merci Anna pour l(intéret que tu portes à cet article et à tes remarques qui sont les bienvenues.
    Bien sûr que chacun fait bien ce qu’il veut de ses poumons avec ou sans conscience d’ailleurs.
    Je ne pars pas en guerre contre les fumeurs dans cet article. 🙂
    Effectivement… Les cigarettes jetées sur les trottoirs… Comme un chien pose sa crotte peuvent aussi être des facteurs de rejet des « cloppeurs ».
    Quand à la fumée dans les lieux clos, que ce soit excessif ou simplememnt un peu… je n’aime pas pour deux raisons :
    – Certaines odeurs m’indisposent et me donnent envie de gerber
    – D’autres auraient tendance à éveiller en moi un souvenir de ma maladie pas si lointaine que ça puisque j’ai arreté en 2004 après avoir fumé pendant presque 30 ans… Et je n’ai pas envie d’y retomber…
    Fumer est une maldaidie, il serait bon de ne pas l’oublier aussi….
    Bien à toi
    Pierre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :