Les recettes pour un couple heureux…


6a00d834209e6353ef0133f5d203a6970bJe viens de lire l’excellent article de princesse101 Codes pour redéfinir les attributs d’un couple en css et xhtml où elle définit de manière magistrale le couple idéal en xhtml et ça y est j’ai compris l’intérêt du xhtml.

J’ai même eu un échange avec la sublime Maïa (que je n’ai jamais rencontrée) qui nous ravit avec les mots et ces haïku sur son blog.

Et tout cela m’a renvoyé à cette envie de recette qui marche pour définir son couple, ou le redéfinir. Cette recherche de méthode qui fonctionne à 100% pour aller vers la famille idéale et éléver ses enfants correctement…. Cette illusion de toute puissance, que nous pouvons croiser au détour de nos recherches du bonheur pour nous où nos proches. J’en ai rencontré des médiateurs familiaux, des adolescents en recherche d’identité et des femmes qui se plaignaient que leur mari ..etc… etc…

Personnellement, j’ai élevé 9 enfants, j’ai traversé 2 mariages pour atteindre le 3ème où je m’épanouis aujourd’hui avec mon épouse qui me soutiens et m’accompagne, et que je soutiens aussi vers le but qu’elle s’est fixé. Ai-je réussi quelque chose ? Oui je crois, je suis aujourd’hui heureux d’être avec vous et d’être un humains avec ses faiblesses, ses joies, ses peines et ses peurs…. Je suis heureux de pouvoir regarder le monde en me disant que j’y ai ma place. J’ai rencontré un jour, il y a 30 ans un homme que j’ai beaucoup aimé et qui m’a dit cette phrase qui à beaucoup influencé ma vie (ce que l’on appelle un mentor)

Pour réussir sa vie il faut :

  • Elever un enfant
  • Planter un arbre
  • Ecrire un livre

C’était sa conception et longtemps j’ai couru après ce rêve… Son rêve… Puis un jour alors que tout était fait je me suis dit et pour moi c’est quoi ? Alors j’ouvre depuis vers ce but qui est le mien : « Transmettre et recevoir » Je n’ai pas de recettes pour réussir ! Et tant mieux ! Aujourd’hui je forme des coachs, et des coachs au coaching parental pour justement sortir des sentiers (des ornières) de la pensée unique… Etre un BON parent ? Qui suis-je pour l’expliquer ? Qui m’a fait roi ? Par contre je peux vous former pour transmettre des outils… L’utilisation de l’outil vous appartient, c’est comme le code CSS vous en faites ce que vous voulez …

Publicités


Catégories :Coaching, Coaching social, Formation

Tags:, , ,

2 réponses

  1. Bonsoir Pierre,
    merci pour le compliment sur ma note humoristique 🙂 Heureuse que ça t’ait plu ! Je suis toujours impressionnée par les personnes qui trouvent leur voie dans le couple, parce que je pense que c’est sûrement l’un des plus grands défis / épreuves de la vie… moi, j’en suis à mon deuxième couple, et j’ai 5 enfants, et c’est toujours aussi difficile pour moi j’avoue… entre accepter les différences de l’autre et être sûre de se respecter soi dans ses propres convictions, rien de plus dur … je préfère avoir à élever 10 enfants 🙂
    Merci pour cette note très intéressante,
    Bonne soirée

  2. Merci de ton passage.
    La vie à deux est une école de connaissance de soi et j’élargirai cela à la vie avec les autres. Souvent c’est par l’altérité que l’on va réellement à sa propre rencontre. L’autre nous renvoie l’éclairage de ce que nous ne voulons (ou pouvons) pas voir en nous : nos zones d’ombres.
    Souvent lors de nos premières rencontres nous épousons nos zones d’ombres, en fait, nos névroses et nos projections.
    Allez à la découverte de ses zones d’ombres, n’est pas un chemin facile, et les Grecs l’avaient compris avec le fameux « Connais-toi toi même et tu connaitras l’univers et les dieux ! »
    Je crois que le chemin à deux est une lente découvertes des choses que ‘lont à pas et que l’on aimerait acquérir chez l’autre, ou des choses que l’on a et qu’on préférerai que personne ne voit.
    En fait pour accepter l’autre il faut commencer par …. Aller à sa propre rencontre et ensuite s’accepter complètement !
    Et pour élever ses enfants alors ? Pourquoi est-ce plus simple ? Peut-être une histoire de névrose en devenir ? LOL, ce n’est qu’une plaisanterie, bien sûr, malgré tout se focaliser sur ses enfants permet d’éviter de rester focalisé sur soi, comme le couple nous oblige à le faire ?
    Mais cela est une autre histoire !
    😉
    Encore merci de ton passe
    Bonne route

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :