Je me lève ce matin et je regarde le ciel à travers mon Velux et j’y vois du blanc. Ou plutôt à bien y regarder j’y vois des nuages. Et enfin, je vois du bleu derrière les nuages.

Et à ce moment là, une question, sans me prévenir, sans que je fasse rien pour cela me vient. « Est-ce que je suis comme St Thomas ?  » Puis une autre question :  » Qu’est-ce que la foi ?  »

…/… (Un ange passe, avec un bonnet frigien sur les oreilles)

Je me lève et ça continue :  » Est-ce que je crois ce que je vois ou est-ce que je vois ce que je crois ?  » En voilà une question importante ! Et oui, Suis je créateur de ma réalité ou n’en suis-je que le spectateur ? Une question qui semble toucher à la métaphysique et pourtant qui me rapproche de la mécanique quantique, et à partir de là… des neurosciences

Pour la mécanique quantique il y a une infinité de réalité potentielle jusqu’à ce que je l’observe et alors la réalité se fige dans la création de l’univers.

Nous pouvons nous poser la question dramatique de savoir : « Si un arbre tombe seul dans la forêt avec personne pour l’observer, fait-il du bruit ? »

En marchant sur le chemin de St Jacques, mes enfants, au début, ne voyaient pas les buses dans le ciel. Lorsque je leur demandais :  » que voyez-vous ?  » Ils me répondaient : « Le ciel est bleu, il nous éblouit ». Je leur ai dit alors  » il y a une buse presque immobile dans le ciel  » et là… Ils l’ont vue… Puis ils ont vu la deuxième buse et la troisième ! En effet il y avait plusieurs buses à ce moment là dans le ciel ! Et pourtant je ne les avais pas vues. Je ne croyais pas que plusieurs buses pouvaient chasser, ensemble, au même endroit !

Mes enfants ne savaient pas et moi je ne croyais pas ! Et c’est pour cela que finalement je crois réellement que je suis un anti-Thomas !

Je vois ce que je crois ! Je construis ma réalité à partir de mes croyances… Et vous ?